En quoi consiste la distribution de culotte automatique au Japon ?

De jour en jour, le secteur de la distribution de culotte automatique au Japon attire de plus en plus l’attention des uns et des autres dans le monde entier. Notons que pendant des dizaines d’années, pour de nombreux étrangers, cette histoire de distribution de culottes usagées a façonné l’image du Japon. En effet, quand on parle de singeries japonaises, la plupart des gens mentionnent généralement les distributeurs des culottes usagées afin de plus toucher du doigt le sujet. En réalité, la distribution de culotte automatique est également l’une des premières choses que certaines personnes entendent dire du Japon, le pays du soleil levant. C’est d’ailleurs ce qui a poussé la curiosité de plusieurs touristes à parcourir le pays à la recherche de ces légendaires distributeurs de culottes usagées. Vous découvrirez ci-après, en quoi consiste la distribution de culotte automatique au Japon.  

Quelques notions sur la distribution de culottes usagées au Japon

Comme énoncé précédemment, la distribution de culotte automatique au Japon attire de plus en plus l’attention de plusieurs. Raison pour laquelle, parmi les touristes, nombreux sont ceux qui ont parcouru le pays dans le but de satisfaire leur curiosité. Il faut dire que la plupart du temps, ce désir de satisfaire leur curiosité en recherchant les distributeurs de ces culottes, devient une véritable chasse au trésor. En effet, ces distributeurs proposent aux gens d’acheter des culottes usagées de jeunes femmes. Autrefois, on pouvait croiser ces distributeurs dans les sexshops et autres lieux pouvant bien favoriser le business. Notons que ce secteur d’activité disparaît peu à peu puisqu’il est officiellement interdit aujourd’hui en terre japonaise. Pourtant, le concept de culotte japonaise et distributeur au japon continue de faire parler de lui grâce au web. En réalité, tout se passe sur web aujourd’hui, car le marché s’est totalement transposé au web. Il existe aussi des machines à culottes usagées au Japon qui sont en voie de disparition de nos jours.

En quoi consiste la distribution de culotte automatique au Japon

Aujourd’hui, le phénomène de la distribution de culottes usagées fait rire certains et dégoûte d’autres. Pourtant, ces derniers temps, le secteur a pris une ampleur systématique. Comme énoncé un peu plus haut, le marché de la distribution de culottes usagées est aujourd’hui plus basé sur le web où de nombreuses Japonaises vendent leurs culottes sales en toute discrétion. En effet, il existe des sites sur lesquels on retrouve des milliers de culottes, strings et collants d’occasion à vendre. Parmi ces sites de vente, figure Yahoo Auction JAPAN, un site très connu dans le domaine. Parfois, tout porte à croire qu’il s’agit de simples ventes de vêtements de seconde main qui sont destinées à d’autres femmes. Il faut aussi dire que ces culottes intéressent de nombreux hommes qui se les arrachent souvent dans des ventes aux enchères enflammées. Généralement, sur les sites, les annonces de ventes précisent le nom d’une femme, son âge et sa fonction dans la société. En réalité, on en trouve tous les fantasmes. Parfois, on y retrouve également de vrais sous-vêtements de filles mineures.

Une pratique interdite, mais toujours en vogue

La distribution de culottes usagées est également interdite sur la plateforme de vente, raison pour laquelle les vendeuses sont obligées de faire recours à l’usage de certains codes textuels pour contourner les blocages. Pour faciliter la tâche à leurs cibles afin que ces derniers puissent facilement retrouver leurs annonces, elles utilisent aussi des kandji spécifiques. Il existe également plusieurs autres mots clefs dans le domaine qui permettent de trouver facilement de milliers de dessous usagés. En effet, les distributeurs et les vendeuses pour ne pas se faire remarquer optent pour des forums spécialisés en utilisant des codes afin d’amener les preneurs à ne pas les confondre avec de simples produits de seconde main. 

Le sexe : la nouvelle monnaie d’échange du monde moderne

La jeunesse moderne voit de plus en plus le sexe comme un moyen, ou bien une monnaie d’échange pour l’atteinte d’objectif. Que ce soit dans la junte féminine que masculine, le sexe est utilisé pour donner un cout de boost aux études ou encore à une carrière. Mais dans l’ensemble, cette pratique ouvre la voie à la prostitution.

Le problème de la précocité sexuelle, un pas vers a prostitution de luxe

Notre société moderne met le sexe au centre de toutes les intrigues. Que ce soit dans les publicités, ou encore les divers clips vidéo ou encore le comportement des célébrités qui exhibent leur corps sur les réseaux sociaux, façonne une éducation centrée sur le sexe. Ces supports de communications incitent les jeunes à passer de plus en plus jeune à l’acte sexuel, mais également à voir le sexe comme un moyen d’atteindre des objectifs. Aspirant à une vie plus aisée, de nombreuse jeune fille ayant une activité sexuelle précoce à associer le sexe à un service que l’on peut échanger contre des cadeaux ou encore une somme conséquente. En exhibant leur corps dans les réseaux sociaux, elles arrivent facilement à séduire de riche client.

L’argent : le moteur qui fait basculer la jeunesse dans la prostitution

La raison de la prostitution peut trouver son origine dans divers traumatismes. Mais dans notre monde moderne, en plus des traumatismes, de nombreuses jeunes filles entrent dans le milieu de la prostitution pour des raisons purement matériel.

  • Premièrement, les riches hommes d’affaires recherchent des filles d’un niveau plus simple, cultivé. Cette quête les incite à payer des sommes folles pour la compagnie de ces filles. Fascinés par la manne financière qui se présente à elle, beaucoup n’hésitent pas à franchir le pas.
  • Augmenter leur notoriété sur les réseaux sociaux. De nombreuses filles séduit les célébrités afin d’accroitre leur aura et ainsi augmenter leur visibilité sur ces réseaux : plus de célébrité, plus de gros clients, plus d’argent.

L’évolution de la prostitution vers la prostitution de luxe porté par les réseaux sociaux

Le numérique a ouvert les frontières du monde à la prostitution international. Ainsi, la prostitution moderne a dépassé le seul fait de l’acte sexuel. La nouvelle génération de prostitué est non seulement belle, mais également intelligente et cultivée. Dans la vie courante, elles s’affichent sans problème au côté de grandes célébrités sur les réseaux sociaux et n’affichent aucunement le statut de prostituer. Dans leur travail, l’acte sexuel est devenu un accessoire, une manière de conclure la séduction d’un client. Elles courtisent le client et le séduisent afin que ce dernier s’ouvre à elles et débourse plus. D’une manière plus générale, les prostitués de la nouvelle génération ne s’intéressent pas plus aux passes à bas prix, mais elles cultivent leur image en même temps que leur travail.

Les abus sexuels et les sanctions

D’innombrables mineurs subissent des abus sexuels par des proches ou encore des inconnus. Il existe d’ailleurs différents abus sexuels. Il est d’ailleurs important de connaitre exactement de quel abus le mineur est victime pour que l’agresseur puisse subir les conséquences de ses actes. Quels sont donc exactement les types d’abus sexuels et quelles sont les sanctions prévues à cet effet ?

L’atteinte sexuelle

L’atteinte sexuelle est un acte par lequel un majeur pratique sans menace, violence, surprise ou contrainte une atteinte sexuelle sur un mineur de 15 ans ou moins. Cette infraction est encore plus grave quand elle est commise par un proche légitime de la victime ou d’un individu qui abuse de son autorité sur le mineur. La peine encourue pour une atteinte sexuelle sur un mineur est une peine d’emprisonnement de 7 ans avec le paiement d’une amende de 100 000€. La peine maximale pour l’atteinte sexuelle est de mise quand l’infraction est commise avec une arme ou elle est pratiquée par un groupe d’individu.

Le viol

Le viol est un acte de pénétration sexuelle de n’importe quelle nature sur une personne non consentante. Il peut s’agir d’un acte par surprise, un acte violent ou même une menace commis par une connaissance ou même un inconnu. Dans tous les cas, c’est un crime aux yeux de la loi. Pour un viol, la peine est assez lourde. En effet,

  • Dans le cas d’un viol sur mineur de moins de 15 avec une conséquence d’infirmité permanente ou de mutilation, la peine encourue par le violeur ainsi que son ou ses complices est de 20 ans en réclusion criminelle.
  • Si la victime du viol décède, la peine est de 30 ans de réclusion criminelle pour son auteur et ses complices.
  • Si le viol a été commis dans des actes de barbarie, l’auteur du viol peut encourir une peine d’emprisonnement à perpétuité qui s’accompagne d’une période de sureté qui peut aller jusqu’à 22 ans.
  • Le viol d’un mineur de plus de 15 ans ou d’une personne majeure est sanctionné par une peine d’emprisonnement de 15 ans.

L’agression sexuelle

L’agression sexuelle est un acte d’atteinte sexuelle exercé  avec menace, violence, surprise ou contrainte sur un individu. Ici, il ne s’agit pas de viol, mais d’attouchements et autres pratiques sans pénétration. Dans le cas d’une agression sexuelle, l’auteur du crime encourt une peine d’emprisonnement de 10 ans avec une amende de 150 000€ si la victime est un mineur de moins de 15 ans. Si la victime est un mineur de plus de 15 ans, la sanction est une peine d’emprisonnement de 7 ans avec une amende de 75 000€. La sanction peut être alourdie si l’agression sexuelle a été commise par un ascendant de la victime ou une personne qui présente une autorité de fait ou de droit sur la victime.

Le harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel constitue toujours un délit et donc il est aussi passible de sanctions pénales. Avant de porter plainte et de faire valoir son droit par contre la victime doit avant tout prendre connaissance de quelques détails

Définition et critères.

Selon le Code pénal, le harcèlement sexuel est défini comme un acte d’imposer, de manière répétée à une personne des comportements ou propos à connotation sexuelle. Ces faits créent une situation hostile, intimidante ou offensante à son encontre ou portent même atteinte à sa dignité en raison de leur caractère humiliant ou dégradant. Dans la vie pratique, le harcèlement sexuel prend souvent la forme de messages suggestifs, d’allusions à caractère sexuel et autres. Le plus fréquent est le harcèlement sexuel au travail, seulement, il peut aussi avoir lieu au sein de la famille, dans les transports, dans le voisinage ou encore dans la rue.

Le harcèlement sexuel est confondu avec d’autres faits

En aucun cas le harcèlement sexuel ne doit pas être confondu avec :

  • Le harcèlement moral.
  • L’agression sexuelle, qui estime un contact physique non consenti (comme des attouchements) et exercé avec contrainte, violence ou menace.
  • L’outrage sexiste.
  • Le viol.

Sanction et délai de prescription

Celui qui est condamné d’un harcèlement sexuel encourt 2 ans d’emprisonnement avec une amende de 30 000 euros. Dans certains cas, les peines sont même aggravées et fixées à 3 ans de prison et de 45 000 euros d’amende. Ces cas se voient quand la personne est particulièrement vulnérable (femme enceinte, personne malade ou autres) ou si l’auteur du délit a abusé de l’autorité conférée par ses fonctions. Quant au délai de prescription, la victime peut aller jusqu’à 6 ans à partir du dernier acte de harcèlement sexuel pour porter plainte.

Harcèlement sexuel au travail

Nous allons nous concentrer un peu sur le cas du harcèlement sexuel au travail, car c’est le cas le plus fréquent. Cela concerne bien évidemment les relations entre salariés et supérieurs hiérarchiques ou entre collègues de travail. Certes, le Code pénal prévoit des règles, mais le Code du travail prévoit encore des dispositions spécifiques :

  • Prévention et obligations de l’employeur 

En vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel dans l’entreprise, l’employeur doit prendre toutes les dispositions nécessaires et le Code du travail l’impose d’ailleurs. Il doit aussi afficher obligatoirement dans l’entreprise le texte de l’article 222-33 du Code pénal. Celui-ci définit le harcèlement sexuel et mentionne les sanctions encourues par l’auteur.

  • Licenciement et sanctions disciplinaires

L’employeur peut donner des sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement à l’encontre de l’auteur de l’infraction. Sans tenir en aucun cas de l’ancienneté du salarié, la proportionnalité de la sanction sera évaluée suivant la gravité des faits.

Harcèlement sexuel dans la vie privée

Dans la vie quotidienne, le harcèlement sexuel atteint encore un grand nombre d’individus. Pour mieux vous protéger face à ce genre de situation, il est important de découvrir les sanctions, les délais de prescription ainsi que les démarches à suivre en cas de harcèlement.

Dans quelle situation peut-on parler de harcèlement sexuel ?

On parle de harcèlement pour tout acte à connotation sexuelle ressentie comme non désiré par la victime. On le voit généralement dans le comportement d’un homme qui cherche à s’imposer dans la vie sexuelle et intime d’une femme et ce bien évidemment contre son gré. Un homme agit le plus souvent de la sorte :

  • Suite à un refus de relation.
  • Suite à une séparation.
  • En pensant que le harcèlement est une forme virile de séduction.

Sanctions et délai de prescription

Celui qui commet un harcèlement sexuel est considéré comme l’auteur d’un délit. Il peut donc encourir 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende. Les sanctions peuvent aller jusqu’à 3 ans 45 000 euros d’amende dans des situations aggravantes, soit :

  • L’auteur abuse de l’autorité conférée par ses fonctions.
  • La victime est considérée comme particulièrement vulnérable comme une femme enceinte, une personne malade ou autre.

En cas de harcèlement, l’auteur des faits doit verser des dommages-intérêts à sa victime. Quant au délai de prescription, la victime dispose de 6 ans suivant le dernier acte de harcèlement sexuel (geste, message, autre) pour porter plainte.

Comment vous défendre ?

Pour vous défendre, vous disposez de nombreux moyens :

  • Sortir du silence : si vous subissez du harcèlement, vous pouvez très bien avertir votre entourage ou parler à des personnes de confiance. Ce geste vous permettra d’améliorer votre protection et obtenir ainsi d’éventuels témoignages. Pour avoir le soutien nécessaire, vous pouvez également parler à des professionnels.
  • Faites en sorte que le harceleur sache que d’autres personnes sont au courant de ses actes.
  • Garder des preuves : noter tous les faits avec date, heure, type d’agression, lieu et autres dans la mesure du possible afin de constituer vos éléments de preuve. N’hésitez surtout pas à prendre en photo les traces de violences physiques ou faites-les constater par un médecin. Pour les messages, courriels, vous pouvez les enregistrer et les garder.
  • Éviter tout contact en mettant votre numéro de téléphone sur liste confidentielle.
  • Refuser de rencontrer votre harceleur dans un lieu privé.
  • Renvoyer à l’expéditeur tout cadeau importun.

Pour saisir la justice, agissez selon la nature du harcèlement.

  • Pour un harcèlement au téléphone, déposez une plainte pénale pour utilisation abusive d’une installation de télécommunication ou faites surveiller votre ligne afin d’identifier la provenance des appels (opérateur).
  • Pour un harcèlement portant atteinte à votre santé, déposer une plainte pénale avec le constat médical.
  • En cas de violence, menace ou harcèlement, demander au juge civil d’interdire à l’auteur de vous contacter ou de vous approcher.

L’exode sexuel

Un mot, une expression ou une phrase peuvent renfermer des significations différentes et nombreuses. Ces connotations renvoient souvent à des domaines très divers.

Lorsque nous parlons d’exode, le mot nous renvoie à un mouvement de masse d’un point à un autre. Depuis l’Exode en temps de Moïse, ce terme désigne le départ, de tout un peuple, d’Égypte vers la terre promise. Cet exode ne signifie pas seulement déplacement, mais aussi toute une histoire que ce peuple a vécue durant le trajet ou la traversée. De cet exode sont née divers termes indiquant chacun un évènement spécifique si ne parlons que des exodes ruraux et urbains qui désignent des mouvements démographiques de la population.

Le terme « exode sexuel » peut signifier une orientation à la sexualité. C’est comme si on passe de l’enfance à l’adolescence et ainsi de suite. Donc, le terme connote un changement de stade. En effet, il peut arriver que d’us et coutume, les enfants doivent être initiés à la vie sexuelle. On leur apprend ainsi à pratiquer le sexe. On rencontre ce cas dans certains pays africains. Cette situation tend même à des pratiques sexuelles incestueuses lorsque ce sont les parents qui apprennent des pratiques sexuelles à leurs enfants.

L’exode rural

Exode rural peut aussi connoter orientation sexuelle. En effet, il peut invoquer un changement de sexualité. Actuellement, nous parlons beaucoup d’interventions chirurgicales permettant de changer le sexe. Toutefois, le but est même : changement d’orientation sexuelle. En effet, le phénomène est très visible chez les homosexuels qui ne cessent de s’agrandir de jour en jour. Ainsi, on peut aussi qualifier ce changement d’orientation sexuelle d’« exode » puisqu’il concerne un grand nombre d’individus.

Comme bon nombre de pays se trouvent actuellement dans des situations très instables, les gens fuient leur pays d’origine pour aller vers un autre, plus calme et serein. On parle d’exode sexuel lors d’une traversée de réfugiés d’un pays à un autre. Parmi les réfugiés, les femmes et les enfants s’exposent à de multiples dangers si nous ne citons que l’exploitation et/ou le harcèlement sexuel. Pour pouvoir passer d’une frontière à une autre, les gardes des frontières peuvent demander qu’en échange du passage, il y ait des rançons sous forme d’actes sexuels.

De nos jours, ce phénomène fait de nombreuses victimes, aussi, il est temps que les autorités relatives prennent des mesures de façon à abolir cette pratique profiteuse envers les réfugiés. Ou bien est-ce une manière pour apprendre aux immigrants clandestins ou réfugiés de guerre que « la vie est un trafic, et on ne saurait y faire grands profits sans s’exposer à perdre beaucoup » ?